Comme vous vous en doutez si vous avez visité ce blog ces dernières semaines, être sortis de notre campagne profonde pour nous rendre dans des villages Malgaches isolés à un point que nous ne soupçonnions pas nous a passablement interpelés, pour ne pas dire bouleversés. Le travail que fait là-bas l’association Babakoto, que nous représentions avec Mark et Martial Angéli nous a impressionnés.

Comme vous êtes en droit d’en douter, nous sommes toujours vignerons et avons l’intention de le rester encore quelque temps, même si il y a de grandes chances que nous retournions sans tarder à Madagascar continuer à essayer d’apporter notre modeste contribution à cette association qui fait sur place un travail énorme, et à ce peuple si méritant pour qui un petit effort de notre part peut être salutaire pour eux.

On sait très bien que les résolutions que l’on prend en début d’année sont rarement tenues mais je vous fais part quand même d’une de celles que nous avons prises lors de notre voyage et qui nous engage à être moins tolérants envers les gens de notre entourage qui trouvent en permanence de bonnes raisons de se lamenter sur leur sort, de se plaindre des routes bloquées quand il neige, des impôts, du prix de l’essence ou de la queue trop longue en bas des remontées mécaniques. Essayons de penser de temps en temps aux veuves qui passent des journées entières pliées en deux, les pieds et les mains dans l’eau à travailler dans les rizières pour 1200 Ariarys par jour quand le kg de riz vaut 1500 A et qu’elles ont 6 enfants à nourrir. Surtout quand on sait qu’un euro vaut presque 3000 A.

Mais comme le dit le titre de l’article je voulais ce soir vous parler d’autre chose que de notre voyage, et vous redonner quelques nouvelles du Domaine. Et en particulier vous montrer les photos des nouveaux habillages, dont je vous avais déjà vaguement parlé.

pie Colette blanc

Bien évidemment je vous mets en premier la photo d’une étiquette qui n’a pas changé puisque jusqu’à présent elle n’existait pas. La pie Colette Blanc 2010 a vu le jour à l’automne 2011 et complète la série pie Colette qui comprenait jusqu’à présent le rouge:

pie Colette rouge

Et le rosé. Pour ceux qui connaissaient les anciennes étiquettes on peut dire que la différence se voit à l’œil nu…

pie Colette rosé

Un nouveau venu, le Vieillefont Blanc. Il remplace (avantageusement bien sûr) le Mouthes le Bihan blanc sec.

vieillefont blanc

Et pour compléter la série des blancs secs, l’inévitable Pérette et les Noisetiers, qui va changer d’habillage en passant du millésime 2008 au millésime 2009.

Pérette et les Noisetiers

Le Vieillefont rouge :

Vieillefont rouge

Les Apprentis:

Les Apprentis

Et pour finir en beauté le moelleux qui n’avait pas de nom et qui s’appellera dorénavant « la Lionne et le Désert », du nom de deux de nos parcelles qui font particulièrement bon et qui appartiennent à Jean-Paul Mignard à qui nous devons énormément et sans qui nous n’aurions sans doute pas fait les vins que nous avons faits.

la Lionne et le Désert

Tout ceci sera visible et dégustable lors de nos nombreuses prochaines sorties, à commencer par Millésime bio à Montpellier les 23-24 et 25 janvier dans le hall 12 stand 157, au Grenier St Jean à Angers les 28 et 29 janvier, à la Dive Bouteille au Château de Brézé les 29 et 30 janvier, puis à VINISUD les 20-21 et 22 février hall 12 Stand D 27. Si vous souhaitez recevoir des invitations pour ces différents salons n’hésitez pas à nous en réclamer.

Rétrolien

seulement 1 commentaire pour le moment

  1. Like!

Ajouter votre commentaire